Irma Vep

Synopsis : « Un réalisateur, René Vidal, entreprend sur commande de tourner une nouvelle version du film Les Vampires réalisé en 1915 par Louis Feuillade. Il veut donner le rôle d’Irma Vep à Maggie Cheung, une actrice chinoise originaire de Hong Kong et qu’il a repéré dans des films de Kung Fu. Le tournage devient assez vite catastrophique. Vidal n’est pas content de ce qu’il fait et pète les plombs. »

Quelle sensation bizarre lorsqu’un réalisateur que tu adûles (le mot est un peu fort) a créé une belle daube… un truc sans nom. gloups. Tu as envie de fermer les yeux. Tu te dis que ce n’est pas lui. On se voile la face. Lire la suite

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour ou contre le gilet jaune

Je suis contre.
Ce n’est pas un gilet jaune qui changera les mauvais comportements. D’un côté des automobilistes, et de l’autre des motards. Et oui ma pôvre dame y’a des abrutis partout.

Je suis conductrice et des crétins qui doublent à tout varzingue en moto, alors que je roule tranquillou dans ma caisse, j’en ai croisé. Et plus d’une fois, j’étais à deux doigts de la crise cardiaque ne les ayant pas vu et entendu arriver. Un gilet jaune ne changera rien. Un crétin de motard reste un crétin de motard.
Un motard qui arrive, si sa vitesse est correcte, je le vois avec ou sans gilet jaune. Ou alors c’est moi qui doit changer de lunettes !!!.

Je suis aussi passagère motarde. Et non merci me trimballer avec cette horreur sur la veste. Des crétins de chauffards j’en vois aussi. Ils n’aiment pas les motards, et avec ou sans gilet jaune, ils ne rêvent que d’une chose : te plier sur le bitume. Remonter les files, on le fait. Doucement et avec précaution. Tu as toujours une conne ou un con pour se serrer sur le côté gauche pour ne pas que tu remontes…… idiote attitude qui est dangereuse. D’autre part, inutile de se mettre dans un fossé pour laisser passer une moto même à 30 km/h.

Dans le milieu des motards, le peu que je connaisse, ce sont des motards tranquilloux. Franchement, ça ne changerait strictement rien de mettre cet horrible gilet jaune. ça risque même de faire peur à Tante Marie, qui, à 89 ans, devrait lâcher le volant…… ça par contre c’est un problème tabou !!.

Pour le coup, une info mode qui m’a un peu chagrinée…. Swildens a participé à la Yellow Work Art. Ils ont détourné le gilet jaune pour en faire une pièce de mode…. vendu aux enchères au mois de mars, pour soutenir les actions de l’association Prévention routière (désolé mais moi je trouve qu’il reste aussi laid).

Le truc chouette, et oui c’est pour ça que je vous en parle : il est réversible !!!
Yeeahhh pas mal cette idée.
A l’intérieur, une belle peau de mouton à mettre sur sa veste en jean ou cuir pour partir se balader.
Bien vu lulu !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vive le cinéma 3D

euh non pas vraiment…… parce que depuis que le cinéma 3D existe, il nous arrive une fois sur deux d’oublier nos lunettes 3D !!!!. Raz la casquette, car donc à chaque fois il faut en racheter.

A 3 euros la paire, vous n’allez pas me dire que les cinémas ne se font pas de blé sur notre dos.

J’ai un doute là…. Mais le pire, c’est que nos deux très chers cinémas ne procèdent pas de la même façon. L’un tu dois les acheter (à 3 euros la paire, plus la place de ciné… je peux comprendre que certaines familles regardent à deux fois…), mais l’autre ils te les louent !!!

La location est même obligatoire. Tu les rends en fin de séance.

Au début, tu abdiques. Tu es tellement content de sortir, d’aller voir THE film. Maintenant, ça ne me fait plus du tout RIRE !!!!!!!! ou un rire très NERVEUX.

Fuck votre ciné en 3D. J’ai vraiment l’impression de me faire avoir !! et secundo, c’est pas très écolo votre système. Qu’est ce que je vais bien pouvoir faire avec toutes ces lunettes…….. GGrrrrrrrrrrrrrrrrr.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Ne pas se taire

Je ne travaille pas dans le domaine social et je n’ai jamais recueilli de personnes en difficulté. Cependant, je veux vous parler de misère, de solitude et de souffrance. Un jour, je suis tombée par hasard sur un reportage réalisé en Amérique. Ils évoquaient la violence faite aux SDF, une violence gratuite qui devenait de plus en plus courante et allarmait plusieurs Etats.
Je suis restée con. Bordel, ces gens souffrent déjà. On les tabasse, on les tue. Gratuitement, dans la rue, comme ça, sans raison. Je suis naïve ou quoi. Je ne me rends pas bien compte de ces horreurs. Et surtout je ne comprends pas.

Alors pourquoi ? pourquoi cette haine des SDF, en Amérique, en Europe et ailleurs.

Qui développe cette haine ? la société. Mais la société… nous…. Et les pouvoirs publiques, que font-ils ??
Les réponses je les trouve. Toute cette haine c’est bien nous qui l’avons créée.

Une société de consommation à outrance, de l’argent pour tout le monde, beaucoup d’argent. Tout le monde veut sa part du gâteau et son heure de gloire. On est près à dénoncer son voisin, à voler, à tuer pour un portable, un bijou, 100 euros…. Les pouvoirs publiques aiment entretenir ce climat. Ils nous le rappellent souvent et nous chuchotent : « regarde bien ce qu’il va t’arriver si tu n’es pas un bon travailleur, si tu n’es pas « normal », courageux et soumis, regarde, regarde bien comme ils souffrent dans la rue ». Les faibles nous dérangent. Nous ne les aimons pas.

Et pourtant vivre dans la rue, ce n’est pas dû à un seul facteur : des chômeurs, des sans-papiers, des femmes battues qui fuient leur foyer, des femmes mariées de force, des travailleurs précaires, des toxicomanes, des alcooliques, des anciens détenus qui n’ont plus de soutien, nulle part où aller, des personnes âgées sans famille, des fous…. et des personnes en attente d’un logement HLM.

Ces gens nous dérangent. On voudrait les cacher. C’est les cauchemars que nous faisons, et si je perds mon travail, et si je continue à boire, et si il me quitte, et si on m’enlève mes enfants….. D’ailleurs, on ne les voit plus. Des femmes dans la rue ? non pas vraiment. Des enfants… pas possible. Ce déni on l’assume.
Lisez ce blog d’une maman avec ses enfants sans hébergement http://untempsderetard.blogspot.com/.
Ces personnes ont aussi des Droits. Les Droits de l’homme et la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » ça nous parle. J’ai pas de solutions, je n’ai rien à proposer à ces gens. Mais je ne leur lancerai pas des pierres.

Cependant, en France, tout n’est pas négatif. Le Droit au logement opposable (DALO), rendue publique grâce à l’association Les enfants de Don Quichotte est une avancée. Je pense aussi à la protection de l’enfance, à la couverture universelle maladie (CMU), aux allocations familiales, aux aides aux personnes isolées et aux personnes handicapées. Nous aimons notre pays. Nous aimons voir les gens heureux dans ce pays.

Alors protégeons nos droits et aidons ceux qui n’en ont pas ou qui ont oublié qu’ils en avaient.

Ma contribution ? je vote.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A l’aise breizh je ne t’aime plus

Mais qui parle de solidarité entre les bretons ??? faut que j’arrête de vivre dans le monde très particulier de Barbie et Petit Poney.
Dans tes rêves jeannette !! Là tu parles de fric. Et qui dit fric, dit CREVE !
J’ai contacté la fameuse marque adorée de tous bretons qui se respectent, j’ai nommé A L’AISE BREIZH. Et là je sens que je vais me faire des milliers d’ennemis je vais me faire lyncher telle Jeanne d’Arc sur le bûcher. On dira Jeannette s’est fait crâmer avec sa jupette fétiche sur la place de la Résistance (oui j’aurais essayé de résister…..) à Kemper city les oies.
L’origine de mon coup de gueule (oui j’ai dû mal à la fermer…… trop dur) : je voulais vous faire gagner un truc et dans la foulée moi aussi ! Ils m’ont tout simplement envoyée bouler dans le fin fond de ma grotte. Va te faire Jeannette « vous êtes libre ou pas de parler de nous ». sans déc ????
Oui alors je parle de vous là non ?. Donc mon très cher, ma très chère lectrice, j’aurais même pas un autocollant ou un pôvre porte clés à te faire gagner. Tu sais un autocollant avec une bigoudène dessus. Toutes les bagnolles ont ça sur leur cul. Il faut les acheter !!! ça leur fait une pub incroyable en plus. Mais toi t’achète leur pub…… ils ont vraiment trouvé le bon filon. Tu mets aussi leur tee-shirt et n’oublie pas de te photographier avec !!!! parce que t’es trop fier d’être breton………….. mais là je crois que t’es pris pour un gros couillon.
Amis du soir bonsoir !!!
J’accepte lettre d’insulte, téléphone anonyme, mail…. Allez y fouettez moi ! j’aime ça !!!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

La sympathie est le doux privilège de la médiocrité

« La sympathie est le doux privilège de la médiocrité » Anatole FranceOuais mais là, y’en un tout petit peu marre…. Je ne veux pas être la fille « sympa ».Vous saviez que l’on ne sort pas de la médiocrité ? Ça ne m’étonne pas. Je n’en suis jamais sortie. Toujours eu sur mes carnets de note :
- peut mieux faire
- bien
- assez bien
- passable
- ne se donne pas les moyens (de quels moyens ils parlaient ???)

moyenne partout. Je suis moyenne. Moyennement sympa, moyenne physiquement, moyennement con, je suis moyennement intelligente aussi, je suis moyenne dans ma vie professionnelle. J’ai une taille moyenne, je fais du 38 de la tête au pied, dans la moyenne.
J’ai voyagé moyennement. Je ne suis pas riche, je ne suis pas pauvre.

Et l’histoire continue. Et se répète.

Un psy me dira que je suis responsable. Il décortiquera mon enfance… mes parents, ma famille, etc. Un voisin me dira qu’il ne faut pas me plaindre, dans le monde des gens vivent dans la misère, un autre te dira : « non bordel, tu feras une super carrière, bientôt le festival de Cannes (avec Tati…)». Mais le seul festival que je connaisse c’est le festival des Vieilles Charrues…

Vous allez me trouver… médiocre… et râleuse….
De toute façon, essayer d’en sortir j’en suis incapable. Et pourquoi le ferai-je ?
Pour gagner plus d’argent ? pour la gloire ?

Et bien NIET. Je garde mes bulletins de notes, mes professeurs qui ne m’ont jamais vraiment donné le goût d’apprendre. Sauf l’anglais. parce que je suis pragmatique, et les voyages en Angleterre (découverte de la langue…..) j’apprenais du coup beaucoup mieux.

Je pense juste qu’on m’a enseigné la médiocrité. Juste pour que son intégration dans la société se fasse normalement. Les gens n’aiment pas qu’on soit différent d’eux.

Cependant, je n’aime pas la médiocrité même si je me noie dedans :
- mes relations amicales. Les relations médiocres je les fuis, je les écarte
- un vêtement (bon j’avoue c’est assez subjectif)
- un livre
- un parfum, etc…
……. je n’aime pas la médiocrité mais je la supporte.
Mais il est fort possible que notre société nous fasse penser que nous sommes médiocres. Alors que nous sommes tous exceptionnels ! oui, ça doit être ça le secret. On nous rabaisse assez souvent. ça nous aide à nous sentir vraiment médiocres…. (elle a bon dos la société, héhé).
Pourtant nous sommes tous différents doptés d’une richesse. Nous sommes juste soumis à un système trop lourd qui nous dépasse. Nous empêche d’en sortir mais aussi qui nous aide à vivre « normalement ».

Voilà le hic : vous avez bien compris, la médiocrité ça nous plaît tout compte fait, je pense. On dort mieux la nuit. La médiocrité fait partie de la normalité, on rentre dans le moule. On sent que l’on fait partie d’un groupe, on peut se reconnaître et se comprendre. On ne se sent pas seul. C’est un peu comme se blottir dans du coton.

C’est quand même plus rassurant.

Me concernant je n’ai pas le QI de mister montre sa langue (le mec en haut là !!)…. La médiocrité demande moins d’effort….

Ah c’est cool ! je me sens mieux. Je vais pouvoir glander devant Face de ploucs sans culpabiliser.
Bonne journée les chonchons !
Rendez-vous sur Hellocoton !